Amitié franco-serbe

Amitié franco-serbe

Karadzic : témoignage d'un journaliste américain

Il y  a un Dieu de justice

 

 

 

Ceux parmi nous qui connaissent personnellement Radovan Karadzic et qui savent qu’il n’est pas coupable ni du génocide ni du déclenchement de la guerre civile en Bosnie seront de prime abord attristés par son arrestation.

Mais ne désespérons pas, il est inutile de s’opposer au destin. Le procès du défenseur des Serbes promet de révéler le rôle d’Al Qaeda en Bosnie, le sacrifice voulu par les musulmans de leur jeunesse à l’islam fanatique, le soutien US aux mêmes terroristes internationaux qu’il accuse des attentats du 11/09 et la source du récent conflit bosniaque dans le vrai génocide perpétré sur les Serbes, les juifs et les Roms durant la seconde guerre mondiale. Leur holocauste par leurs voisins croates et musulmans sera enfin mis en lumière et le monde entier pourra comparer, dans la balance de la justice, les plus de 700.000 victimes des bouchers croates et musulmans aux 7.000 hommes en âge de combattre prétendument tombés à Srebrenica. Bientôt le public verra les photos des milliers de civils serbes massacrés par les commandos de la mort musulmans sortant du soi-disant « secteur protégé » qui n’était qu’une rampe de lancement des raids de meurtres massifs de Serbes.

Après cette arrestation, il sera de plus en plus difficile pour les musulmans et les Croates de continuer à jouer les agneaux innocents.

Radovan Karadzic n’a jamais fui la justice, il  a simplement refusé de se soumettre à la parodie de justice de la Haye.

J’ai eu le plaisir d’être moi-même présent quand le président Karadzic a expliqué de façon très convaincante la position d’autodéfense des Serbes de Bosnie contre les rebelles sécessionnistes illégaux et leurs fournisseurs d’armes étrangers. J’attends aussi avec impatience qu’il révèle au monde entier ce que les médias occidentaux ont essayé de cacher ou de déformer depuis la chute de Srebrenica. J’attends aussi de voir le gouvernement US confronté au fait qu’il a non seulement donné carte blanche aux musulmans pour déclencher la guerre en Bosnie, mais qu’il a aussi invité les Iraniens à armer ses pions locaux dans une répétition tordue de l’Iran-contra qui prouve que les différences entre les blancs bonnets et les bonnets blancs des partis politiques américains ne sont que des nuances dans leur façon de mener une politique étrangère criminelle dans les Balkans.

Radovan Karadzic tranchera dans les mensonges à la Haye et montrera au monde pourquoi l’hymne national serbe en appelle à un « Dieu de justice » pour protéger les Serbes. Les vrais coupables apparaîtront aux gens honnêtes, quelles que soient la diabolisation ou les tortures que le gang de lyncheurs américano-européen infligera à Karadzic, et par extension à toute la nation serbe.

Le méchant shériff a amené notre Robin des Bois au tribunal, mais la vérité va maintenant les condamner et faire de Karadzic le Dreyfus de notre époque.

 

John Bosnitch, journaliste américain.

 

 

Témoignage paru dans le mensuel B.I. (ex-Balkans-Infos) n°136, octobre 2008

 

Je souhaite de tout cœur voir la prophétie de ce journaliste se réaliser. Quoiqu’il advienne, seuls ceux qui vivent dans la vérité connaissent la Paix.



06/09/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres